Job Posting 62340

Secrétaire générale ou secrétaire général
L’Église Unie du Canada
Toronto Metro area, Toronto, Ontario
closes in 17 days (Fri, 19 Jun)
full time

L’Église Unie du Canada est la plus grande confession protestante du Canada et existe en tant qu’organisme national pour contribuer à la mission de Dieu et pour partager le ministère de Jésus-Christ. Grâce à ses quelque 400 000 membres et aux deux millions de Canadiennes et de Canadiens qui déclarent y être affiliés, l’Église est une entreprise vaste et complexe, qui comporte un éventail extraordinairement large d’objectifs, allant de la fraternité interpersonnelle aux soins et à la transformation spirituels, et de la justice sociale aux changements culturels de la société dans son ensemble. L’Église apporte son soutien à des paroisses locales, des ministères communautaires et de justice sociale, des camps, des ministères sur les campus, des aumôneries (forces armées, universités, hôpitaux, centres correctionnels), des maisons pour personnes aînées, des écoles de théologie, des centres de formation et de nouveaux types de ministères. En plus d’être présente au Canada par l’intermédiaire des paroisses réparties dans toutes les régions, l’Église Unie participe activement, tant à l’échelle nationale qu’internationale, à des activités interconfessionnelles et interreligieuses.

En août 2019, moment important dans le cheminement vers la décolonisation de l’Église, une nouvelle forme d’autogouvernance autochtone dans l’Église Unie a été créée, guidée par un Conseil national autochtone et par le Conseil national des aînés et des aînées autochtones.

L’Église Unie du Canada est une confession chrétienne progressiste qui accueille depuis longtemps les personnes de tous horizons et de toutes orientations, où qu’elles se trouvent dans leur cheminement de foi. Répondant à l’appel du Christ à la justice sociale et au don, à la générosité et à la gratitude, l’Église Unie respecte la pratique religieuse de toutes les personnes de bonne volonté et les invite à participer à toutes les dimensions de la vie d’une communauté chrétienne. L’Église Unie demeure l’une des Églises les plus ouvertes sur les plans théologique et social, depuis l’ordination de pasteures en 1936 jusqu’à sa décision historique de 1988 de déclarer que l’orientation sexuelle ne constitue pas un obstacle à la pleine participation en tant que membre ou personnel ministériel de l’Église.

Dans un même temps, l’Église a soif de changement. Elle entend l’appel et l’interpellation à s’ouvrir pleinement aux personnes racialisées et marginalisées. Comme tous les organismes, l’Église doit également assurer une croissance et un renouvellement durables, s’adapter à des situations en constante évolution, fonctionner de manière efficace et efficiente, offrir un lieu de travail sain, et respecter toutes les exigences légales.

Étant donné l’annonce du départ à la retraite de l’actuelle secrétaire générale, l’Église a amorcé la recherche d’une personne pour la remplacer. Nommé par l’exécutif du Conseil général, la secrétaire ou le secrétaire général est le cadre supérieur et le responsable administratif du Conseil général, de son exécutif et de son sous-exécutif, et assure la direction, la gestion et la coordination des affaires de l’Église. En collaboration avec le modérateur ou la modératrice, qui est le cadre supérieur élu de l’Église Unie et son principal porte-parole, la secrétaire ou le secrétaire général joue un rôle important dans l’expression claire de la vision, de la théologie et de la politique de l’Église, telles qu’elles sont établies par le Conseil général, et est responsable de la coordination et de l’intégration des bénévoles, du personnel et des programmes du Conseil général. La secrétaire ou le secrétaire général siège également au conseil d’administration de la Fondation de l’Église Unie. Le lieu de travail est à Toronto, en Ontario.

La candidate ou le candidat recherché possède un ensemble de connaissances, d’aptitudes et d’habiletés représentant les atouts exigés pour ce rôle de premier plan. Faisant montre d’une compréhension de la théologie, des politiques et de la mission de l’Église, cette personne est membre de l’Église Unie du Canada et est habile à concevoir des politiques, des pratiques et des programmes dans une perspective théologique. Elle est capable de réfléchir de façon à avoir une vue d’ensemble des choses, d’utiliser sa connaissance des tendances émergentes et des forces externes pour établir une orientation, et d’adopter une perspective élargie et à long terme pour évaluer les options et les répercussions pour aujourd’hui comme pour demain. Grâce à ses compétences en relations interpersonnelles et en communication, elle peut nouer et entretenir des rapports positifs, échanger des idées et des opinions de façon transparente, et communiquer sa vision de manière à susciter l’enthousiasme chez les autres. Ayant déjà eu à former et à diriger des équipes de leaders, elle peut motiver, influencer et aider les autres à réaliser les objectifs de l’équipe et de l’organisation, et, dans un esprit de collaboration, planifier et organiser, résoudre les problèmes, prendre des décisions efficaces et obtenir des résultats. Cette personne connaît et respecte les processus œcuméniques et interreligieux, la diversité culturelle, des principes mis de l’avant dans les traités, ainsi que les principes de la Commission de vérité et réconciliation, de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones et de la double appartenance. La maîtrise du français ou une volonté de l’acquérir est un atout.

L’Église Unie du Canada s’engage à offrir à son personnel un milieu de travail juste et équitable en matière d’appel, de nomination, de perfectionnement et de promotion. Dans la mesure du possible, l’Église éliminera les obstacles à l’emploi et les pratiques d’emploi discriminatoires, et cherchera à accroître l’embauche de femmes et de personnes autochtones, handicapées et faisant partie des minorités visibles, dans toutes les catégories et à tous les paliers d’emploi. Les femmes et les personnes autochtones, handicapées et faisant partie des minorités visibles sont en droit d’être considérées pour l’obtention d’un poste et d’être engagées, formées, promues et bien traitées, sans subir d’obstacles tels des pratiques et des politiques discriminatoires systémiques et délibérées à leur endroit.

On a fait appel aux services de la société Amrop Knightsbridge pour venir en aide au Comité de recherche nommé par l’exécutif du Conseil général, dans sa démarche de discernement. Si cette possibilité exceptionnelle d’exercer un leadership dans l’Église vous intéresse, veuillez communiquer avec :

Ed Perkovic (416 ) ou Chris Sawyer (416-640 ) pour obtenir la description complète du poste et soumettre votre curriculum vitæ. Si vous êtes membre du personnel ministériel, veuillez joindre une attestation de statut en règle obtenue auprès de la ministre ou du ministre de votre Bureau de la vocation.
Les candidatures sont acceptées d’avril au 19 juin 2020.

Please Note: WorkInNonProfits.ca is not affiliated with and in no way endorses or vets the organization that posted this job. Any links posted within the job will take you to their external site where the same disclaimer applies.

Thanks for looking on WorkInNonProfits.ca and good luck with your job search!